Université allemande du sport, Cologne – Etude n°1

Gains de performance grâce aux à l’électrostimulation

Cette étude révèle l’efficacité de l’électromyostimulation (EMS) sur le développement des capacités musculaires des sujets non-entraînes, entraînée et athlètes de haut niveau.

L’analyse des résultats montre des gains de performance considérable! En voici le résume :


 

L’électromyostimulation – Etude des effets de différentes méthodes d’électromyostimulation sur des paramètres de force sélectionnés chez des athlètes entraînés et de haut niveau.

(Laboratoire de la fonction musculaire, Institut des sciences du sport et de l’informatique sportive, Université allemande du sport, Cologne, Allemagne;Filipovic A, Kleinöder H, Dörmann U, Mester J.

J Strength Cond Res. 2012 Sep;26(9):2600-14. doi: 10.1519/JSC.0b013e31823f2cd1. Review.)

Résumé

Voici première partie de deux études qui examinent l’état actuel de la recherche et structurent les résultats d’études sur l’électromyostimulation (EMS) sélectionnées de manière à permettre des comparaisons précises. Cette partie se concentrera sur les effets de l’EMS sur l’amélioration de la force. Sur la base de ces résultats, la partie 2 traitera de l’influence du régime d’entraînement et des paramètres de stimulation sur l’efficacité de l’entraînement EMS pour faire des recommandations pour le contrôle de l’entraînement.

Sur environ 200 études, 89 essais ont été sélectionnés selon des critères prédéfinis: âge du sujet (<35 ans), santé du sujet (non altérée), type EMS (stimulation percutanée) et durée de l’étude (> 7 jours). Pour évaluer ces essais, nous avons d’abord défini les catégories appropriées en fonction du type d’EMS (corps local ou entier) et du type de contraction musculaire (isométrique, dynamique, isocinétique). Ensuite, nous avons établi les paramètres de résistance les plus pertinents pour les sports de haute performance: force maximale, force de vitesse, puissance, capacité de saut et de sprint.
Contrairement aux études précédentes, cette étude différencie 3 catégories de sujets en fonction de leur niveau d’aptitude (sujets non entraînés, sujets entraînés et athlètes d’élite) et des types de méthodes EMS utilisées (locale, corps entier, combinaison). Un accent particulier a été mis sur les athlètes formés et d’élite. Les athlètes non entraînés ont été étudiés à des fins de comparaison.

Cette analyse scientifique a révélé que l’EMS est efficace pour développer la performance physique. Après une période de stimulation de 3-6 semaines, des gains significatifs (p <0,05) ont été démontrés en force maximale (Fmax isométrique + 58,8%, Fmax dynamique + 79,5%), force de vitesse (Mmax ​​isocinétique excentrique + 37,1%, concentration isocinétique concentrique Mmax + 41,3%, taux de développement de la force + 74%, impulsion de force + 29%, vmax + 19%) et puissance (+ 67%). Le développement de ces paramètres augmente la hauteur de saut verticale jusqu’à + 25% (saut de squat + 21,4%, saut de contre-mouvement + 19,2%, saut de saut + 12%) et améliore les temps de sprint jusqu’à -4,8% chez les athlètes entraînés et élites. En ce qui concerne le niveau de condition physique, l’analyse montre que les athlètes entraînés et de haut niveau, malgré leur niveau de fitness déjà élevé, sont capables d’améliorer significativement leur niveau de force dans la même mesure que les sujets non entraînés.

L’EMS offre une alternative prometteuse à l’entraînement de force traditionnel pour améliorer les paramètres de force et les capacités motrices décrites ci-dessus. En raison des avantages évidents sur la gestion du temps lorsque le système EMS est utilisé nous pouvons nous attendre à ce que cette méthode soit de plus en plus utilisée dans les sports de haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *